DLRP Adventure

Le Monde Magique de Disneyland Resort Paris
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]   Mar 4 Sep - 13:46

Après plusieurs semaines... Embarassed Voici enfin la suite ! lol! Merci une nouvelle fois à toi, Ludivine ! flower




XVIII Préparatifs nocturnes



La nuit venait de tomber sur le premier jour de captivité de Roseta. Il y en aurait encore un, puis « ils » la laisseraient partir. C’était, du moins, ce dont la jeune femme essayait de se convaincre pour se rassurer. Elle se demanda un instant s’il existait un code d’honneur ou quelque chose comme cela chez les pirates et, si c’était le cas, si cet honneur était respecté, si la parole donnée pouvait être sacrée entre pirates. Son esprit était confus, elle ne se souvenait d’ailleurs pas avec précision des paroles de Leech lorsqu’il s’était introduit dans la chambre où il les avait surpris, Jamie et elle. Avait-il donné sa parole de la laisser partir après le deuxième jour, ou bien en avait-il seulement parlé sans rien promettre ? « A quoi bon ? » pensa soudain Roseta, « Ces crapules feront ce qu’elles voudront. » La jeune femme se détourna du feu de camp et s’appuya contre la roche, près de la cascade dont elle avait eu tant de plaisir à écouter le chant cristallin lorsque Jamie l’avait emmenée en ce même lieu où elle était maintenant prisonnière. A présent, la cascade ne chantait plus, et lui semblait au contraire bien sinistre. Elle préférait néanmoins la regarder plutôt que de croiser le regard de Manolo. Elle ferma les yeux, laissant ses larmes couler en silence sur ses joues pâles.

Jamie fut soulagé de constater que Roseta ne l’avait pas vu. Non qu’il se réjouisse de la voir pleurer, au contraire il se jura de faire ravaler ces larmes à l’infâme Billy Leech, mais qu’ainsi sa présence soit passée inaperçu. De l’endroit où la jeune femme se tenait, une ouverture était percée sur l’extérieur derrière le rideau de la cascade. Avec d’infinies précautions, comme lorsqu’il s’agissait de prendre une ville entourée de puissants remparts, Jamie s’était glissé jusqu’à cette ouverture qu’il connaissait, se doutant qu’il n’y avait nul autre endroit où l’on puisse garder prisonnière Roseta. Elle était bien là, il avait deviné juste. Elle n’était point seule, bien sûr, Jamie reconnut tout de suite Manolo, faiblement éclairé par le feu de camp mais reconnaissable à sa stature qui ne ressemblait en rien à celle de Billy Leech. Il se félicita de la chance qu’il avait en cet instant, que Manolo ne lève pas la tête dans sa direction et donc ne le voit point. Avec la discrétion d’un bon éclaireur, Jamie quitta son poste d’observation, satisfait, et revint auprès de Jack.




Les deux hommes avaient passé toute la journée près du Rocher du Crâne, maîtrisant tant bien que mal leur impatience à sauver la pauvre Roseta. Ils avaient attendu la faveur de la nuit pour envisager une première approche.
- Elle est bien là, je l’ai vue ! Aucune trace de Leech, mais Manolo est près du feu, au premier geste il tire !
Jack fronça les sourcils.
- Pas de traces du géant roux ?
- Aucune. Il doit être encore dans ces souterrains. Il va revenir, bien sûr, mais c’est quand même une bonne nouvelle. Cela veut dire qu’ils n’ont pas encore emmené Roseta dans les souterrains, ils ne le feront pas tant que Leech n’aura pas trouvé le chemin.
Jack baissa la tête. Il avait au visage un air grave que bien peu lui connaissait et qu’il n’affichait que bien rarement.
- Je peux deviner ce que tu vas dire, Jamie. Leech va bientôt revenir dans la chambre troglodyte, il y est peut-être même déjà maintenant. Sa carte aura été complétée au cours de l’exploration qu’il a du faire pendant toute la journée. Il va dormir un peu, et demain il va emmener Manolo et Roseta avec lui pour la forcer à toucher le trésor, pensant que ses mains innocentes vont lever la malédiction.

Le regard de Jamie était plus sombre encore que celui de son ami.
- C’est bien cela. Alors il faudra agir d’ici quelques heures, nous n’aurons plus le choix. Il faudra les mettre hors d’état de nuire tous les deux, et traîner leurs cadavres loin dans les souterrains.
- Pourquoi les traîner dans les souterrains ?
- Parce que tu sais comme moi qu’il y a des gens à Maracaïbo qui pensent comme Leech, que je suis devenu mou, que je ne suis plus un bon Capitaine. S’ils apprennent que nous avons tué Leech et Manolo, peu importe que ce soit pour sauver Roseta, ils nous feront représailles sur représailles jusqu’à ce qu’on meure ou fuit à l’autre bout des sept mers. On ne pourra plus vivre ici, et Samantha comme Roseta seront en danger. Il faut nous servir de cette saleté de malédiction pour la tourner à notre avantage. Pour qu’on n’entende plus jamais parler de Leech et de Manolo, mais que cela ne nous porte plus jamais préjudice.

Comme Jack l’avait deviné, Leech était déjà de retour dans la chambre troglodyte. Il avait fait son apparition peu après le retour de Jamie près de son ami. D’une grande tape dans le dos, qui manqua faire basculer Manolo dans le feu, le géant roux manifesta son contentement :
- Voilà la carte ! s’écria-t-il, triomphant.
Cette journée sous terre n’avait pas été vaine, ainsi qu’il l’avait prévue. Les traces de pigment coloré s’étendaient partout en un dédale de conduits, pour se rejoindre enfin dans une chambre d’où partaient tous les chemins, la chambre dite des entrailles de la Terre. Leech se laissa lourdement tomber sur le sol. A travers les flammes, il distingua la silhouette menue de Roseta qui se détachait du recoin de la cascade.
- Tu nous seras d’une grande utilité demain, ma chère. Demain, nous descendons dans les entrailles de la Terre et tu viens avec nous ! C’est toi qui lèveras la malédiction ! Après, bien sûr, tu peux retourner auprès de Jamie si ça te chante. Moi, à ta place, je choisirais un autre Capitaine, quelqu’un de fort, quelqu’un avec un trésor, par exemple…
Leech fit une pause, regrettant de ne pas voir nettement le visage de la jeune femme mais le devinant pâlir sous l’allusion.
- Un Capitaine avec un trésor… répéta-t-il. Mais tu n’es pas mon genre, si cela peut te rassurer. Tu me plaisais, chez Farrell, c’est vrai, et j’aime bien aussi les petites innocentes de temps en temps, mais je sais aussi être raisonnable et savoir qu’une fois que je t’aurais utilisée un peu je ne voudrais plus du tout de toi. Ce que je veux, c’est quelqu’un de robuste avec une vraie poitrine ! Toi, tu as des hanches, mais tu n’as rien là-haut !

Roseta laissa Leech éclater de rire, bien contente au contraire de ne pas répondre aux critères de beauté du géant roux. Elle ne voulait qu’une chose, que cette histoire se termine au plus vite pour retourner auprès de Jamie, pour que son bébé retourne auprès de celui qui serait son père… Elle avait très peur de la malédiction. Elle n’était pas superstitieuse mais, de par sa Foi, elle savait bien que le Mal était indissociable du Bien, que croire en Dieu était reconnaître l’existence du Malin. De telles malédictions pouvaient exister. Elle priait alors pour que sa mésaventure ne soit qu’une manière de mettre sa Foi à l’épreuve, pour que la malédiction soit rompue. Elle se moquait que Leech s’empare d’un trésor. Manolo et lui s’entretueraient peut-être pour le posséder car la véritable malédiction est de posséder quelque chose qui n’est point à soi. Roseta ne désirait qu’une seule chose, retrouver Jamie et élever avec lui son enfant si son frère Axel Ludvig et son époux Enrique la croyaient perdue à jamais…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]   Mar 4 Sep - 16:36

Une seule chose à dire, c'est génial. sunny
Bon maintenant je vais venir voir le samedi pour voir si il y a une tite suite^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]   Lun 10 Sep - 12:16

Merci, Ludivine ! Voici le chapitre 19 et je pense que d'ici samedi tu auras aussi le tout dernier chapitre de la trilogie !



XIX La fin d'une malédiction



Ce n’était plus un, mais deux visages qui observaient à présent la chambre troglodyte depuis les fentes percées dans la roche derrière la chute d’eau. Avec d’infinies précautions, Jack et Jamie s’étaient approchés sans que leur présence ne puisse être remarquée par l’un des occupants de la grotte. Aucun d’eux ne pouvait savoir si Roseta et ses ravisseurs dormaient, ou bien s’ils risquaient à tout moment de les entendre, de les voir. Jamie avait décidé qu’il n’y aurait pas de face-à-face, qu’il ne ferait pas de quartiers. Il avait pris la décision de tuer Leech et Manolo pendant leur sommeil. De sang froid. Après tout, il était un pirate, il avait déjà tué et il n’avait pas toujours attendu que ses adversaires puissent se défendre. Il n’était pas toujours fier de son passé, mais cette fois il n’avait guère le choix. Roseta et son enfant étaient en danger, et pour eux il était prêt à éliminer ses ennemis sans combat loyal. Il considérait de toute façon que la loyauté n’existait plus en Leech depuis bien longtemps. Jamie et lui avaient navigué ensemble par le passé, avaient pris des vaisseaux d’abordage, pillé, volé, détruit, mais ce passé de piraterie n’avait jamais rapproché les deux hommes ; bien au contraire, il les avait éloignés tant Leech se montrait insatiable et cruel. Il les avait séparés, et maintenant ce passé s’apprêtait à les réunir.

En contrebas, dans la chambre troglodyte, le feu s’éteignait doucement. Leech et Manolo dormaient, ainsi que leur captive. Jamie se tourna vers Jack :
- Comme nous le pensions. Ils reprennent des forces pour demain. Ils dorment déjà. Roseta aussi, elle doit être épuisée. Jack… Tu es prêt à me suivre jusqu’au bout ?
Jack arborait de nouveau un visage grave qui ne lui était pas familier.
- Oui… C’est juste que…
- Qu’y a-t-il, Jack ? Tu sais que tu peux retourner chez toi pendant que je m’occupe d’eux, ça ne changera rien à l’amitié que je te porte et ça ne t’enlèvera pas ma confiance.
Jack grimaça.
- Non, ce n’est pas ça. C’est juste que… tu ne tues jamais de sang froid…
Le visage de Jamie se ferma.
- Je l’ai fait… quand je naviguais avec Leech. Je ne suis pas fier de ce temps-là, mais je suis un pirate, Jack. Toi aussi, tu en es un. Je sais que tu comprends. Mais nous n’avons jamais été cruels comme Leech. Il nous taxe de mous, de faibles, mais nous pouvons au moins dire que nous n’avons pas été cruels comme lui. Ça ne sera pas si horrible que ça de tuer Leech et Manolo pendant leur sommeil. Ils l’ont bien cherché, et surtout… Roseta et son enfant sont en danger, et je pourrais tuer n’importe qui pour les protéger ! N’importe qui !
Jamie avait maintenant les larmes aux yeux, ce qui lui arrivait encore plus rarement qu’un air sérieux sur le visage de Jack.
- Je les aime, Jack ! Je les aime tous les deux ! Je sais qu’il y a très peu de chance que cet enfant soit le mien, mais je l’aime ! Et Rosetta… Je n’avais encore jamais aimé… Tu te souviens quand tu me l’as montrée, la première fois ? Ce n’était qu’une prisonnière de plus mais plutôt que de la vendre tu voulais m’en faire cadeau parce que tu la trouvais vraiment très belle et… aristocratique. Au début, elle n’était qu’une part de Capitaine pour moi. Je ne la voyais pas autrement, mais quand je l’ai emmenée chez moi… Je l’aime, Jack… Et tu sais quoi ? Je serais capable de la laisser partir, de la laisser retourner auprès de son mari espagnol si c’était là la seule façon de la rendre heureuse ! Même si je devais en souffrir toute ma vie !

Jack ne savait que dire devant cette bouleversante déclaration d’amour. Jamais il n’aurait imaginé entendre un jour Jamie parler ainsi. Il sentait qu’une tragédie était sur le point de se produire.
- Allons… On y va, savvy ?
La voix du pirate était chargée d’émotion, il était temps de s’occuper de Leech et de Manolo avant que les deux amis ne pensent qu’à pleurer sur l’amour de Jamie pour Rosetta et son bébé. Jamie approuva. Se glissant dans la chambre troglodyte avec l’agilité silencieuse du chat, les deux hommes n’eurent qu’à échanger un regard pour savoir ce qu’ils devaient faire. Avec précaution, Jack prit Roseta endormie dans ses bras et l’emmena saine et sauve hors de la grotte. Il ne fallait pas qu’elle soit présente quand Jamie tuerait ses ravisseurs. Il ne fallait pas qu’elle se réveille et voie. Il la déposa doucement sur un tapis de feuilles, non loin du Rocher du Crâne. Il attendait que Jamie sorte de la grotte pour l’emporter dans la petite barque qui la ramènerait sur la terre ferme. La nuit se faisait opaque, et bientôt Jack ne distinguerait plus les traits de la jeune femme à moins d’allumer une autre torche. Il avait ce qu’il fallait près de lui, mais il préférait pour le moment profiter de la seule compagnie de la lune et de cette jeune femme endormie près de lui. Il n’avait pas besoin de la voir, il savait qu’elle était belle et qu’elle était effrayée. Qu’elle avait pleuré. « Jamie vous aime », dit-il pour lui-même.

A l’intérieur de la grotte, le sort de Leech et de Manolo était réglé. Jamie n’aimait pas tuer de sang froid, et pourtant il n’avait eu pour eux aucune hésitation. Eux n’auraient pas hésité, il le savait. Il avait alors été rapide et précis. D’un même mouvement, il avait plongé son sabre dans le cœur de Manolo et tiré une balle de mousquet dans la tête de Leech. Allait-il rester à les regarder ? Non… Il faudrait revenir avec Jack pour porter les corps plus loin dans les méandres de la grotte. Enfouis sous les roches et les pierres, on ne devinerait jamais que leur mort était l’œuvre de Jamie Waring. Ils rejoindraient les autres squelettes, nouvelles victimes d’une malédiction dont le bras armé était la cupidité et la rivalité. Des hommes s’étaient entretués dans ces grottes. Il n’y avait nul besoin de malédiction pour cela, seulement la perspective d’un trésor fabuleux, et un site géologique fragile aux éboulements fréquents. Malgré le soin de Jamie de tirer à bout portant, le coup de feu se répercuta sur les parois rocheuses comme une onde sonore qu’il avait cru éviter. Il fallait quitter les lieux au plus vite, la chambre troglodyte menaçait soudain de s’effondrer.

Jack perçut de l’extérieur le grondement menaçant de la roche en mouvement. Il fit un geste, prêt à se ruer à l’intérieur pour aider son ami à sortir de là, mais déjà Jamie paraissait près de lui.
- Jack… Je crois que nous n’aurons pas besoin de revenir demain cacher les dépouilles de Leech et de Manolo… La chambre troglodyte a du s’affaisser, emportant avec elle sa malédiction et ces pillards… Comment va-t-elle ?
Comprenant qu’il parlait de Roseta, Jack posa la main de la jeune femme dans celle de son ami.
- Elle va bien. Elle dort comme si elle était dans un bon lit douillet alors que tu viens de risquer ta vie pour elle et qu’il y a une grotte qui s’effondre à moitié juste à côté !
- Bien…
Jack avait retrouvé sa bonne humeur. Il se sentait joyeux, et pressé de retrouver Samantha.
- Allez, Jamie, on rentre à la maison ! On va fêter ça ! Et Samantha sera rassurer de voir Roseta saine et sauve ! On rentre à la maison, tournée générale !
Mais Jamie ne répondit pas. Il serrait la petite main de Roseta qui gémissait maintenant faiblement dans son sommeil. « Je serais capable de la laisser partir, de la laisser retourner auprès de son mari espagnol si c’était là la seule façon de la rendre heureuse ! Même si je devais en souffrir toute ma vie ! » Ces paroles tournaient dans sa tête et le hantaient…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]   Mar 11 Sep - 15:53

Et donc, comme promis... lol!


C'est avec beaucoup d'émotion que je poste le chapitre final non seulement de cette fic, mais de la trilogie !


XX Roseta Esperanza



Jamais la mer n’avait semblé autant en accord avec Jamie. Le Capitaine Waring affichait une confiante sérénité.
- Jack… Pour une fois dans ma vie je crois avoir pris la bonne décision…
Il ne détachait pas son regard de la mer comme il s’adressait à son ami. Il avait entendu Jack arriver, savait que c’était lui lorsqu’il s’était laissé tombé dans l’herbe auprès de lui. Les deux hommes surplombaient la baie de Maracaïbo à bonne distance, assis dans l’herbe, au dessus d’une falaise à pic.
- Jack, reprit Jamie, est-ce qu’elle s’est réveillée ?
- Oui. Elle est chez moi, comme tu me l’as demandé. Samantha est auprès d’elle et ma femme m’a dit qu’elle venait de se réveiller. Je suis venu tout de suite pour te le dire.
En contre bas, les lumières du port perçaient ce qu’il restait de la nuit. Bientôt, le jour ne manquerait pas de se lever.
- Bien.
- Samantha sait ce qu’elle doit lui dire. Si Roseta demande ce qu’elle fait là et demande où tu es, Samantha lui dira que tu as été tué dans la grotte. Mais, crois-moi, elle ne le dira pas de gaîté de cœur, elle désapprouve !
- Crois-tu… qu’elle ne pourra pas le dire à Roseta ?
- Elle le dira, elle l’a sans doute déjà dit puisque Roseta s’est réveillée. Mais… M oi aussi, je désapprouve.
Jamie tapota l’épaule de son ami.
- Allons, Jack… Tu me désapprouves, mais tu ne m’en voudras pas éternellement. Je sais que j’ai pris la bonne décision, même si nous serons deux à en souffrir. Roseta en souffrira. Pas son enfant, il aura un autre père. J’en souffrirai. Mais c’est ainsi. Tu sais… Qu’elle me croit mort et rejoigne son mari espagnol m’a semblé une évidence, tout à coup. Pourtant, hier encore j’aurais été prêt à tout pour l’empêcher de partir. Mais j’ai compris que c’était son bonheur qu’il fallait prendre en compte. Pas seulement le mien. Je l’aime, je n’ai jamais aimé personne d’autre. J’ai compris que, puisque je l’aime, je veux qu’elle soit heureuse.
- Mais puisque tu dis qu’elle en souffrira ! Jamie, elle a appris à t’aimer ! Elle t’aime, tu ne le vois pas ?
Le visage de Jamie se fit amer.
- Si, je l’ai vu. Mais plus longtemps elle restera, plus la séparation sera douloureuse. Car je ne me fais pas d’illusion, il y aurait eu une séparation tôt ou tard… Ce n’est pas un monde fait pour elle…
Jack ferma les yeux.
- Ce n’est pas un monde pour Samantha non plus…
- Mais Samantha n’a plus aucune famille, elle n’a que toi. Roseta a un mari, un frère. Je n’ai pas le droit de l’arracher à sa famille. Tu sais… Quand j’ai vu Leech et Manolo… J’ai repensé à toutes ces expéditions avec eux… J’ai eu une sorte de choc, car tout est revenu en même temps dans ma tête. Rassure-toi, je suis et resterai toujours un pirate, mais j’ai conscience d’avoir fait de mauvaises choses. Arracher cette jeune femme à son monde, à sa famille, en était une, même si je l’aime et qu’elle a des sentiments pour moi… Alors, non… Elle doit croire que je suis mort… Elle doit partir….

Quelques semaines passèrent… Un navire marchand quittait la baie de Maracaïbo avec à son bord une jeune femme vêtue de noir. Du haut de la falaise, Jamie était bien trop loin pour la voir, mais il la devinait avec son cœur. Sur ses ordres, Jack avait attendu de pouvoir arraisonner un navire marchand dans le seul but de lui faire prendre à son bord une jeune femme désirant se rendre en Californie. « Adieu, Roseta… Portez-vous bien, vous et votre enfant… » avait dit Jack au moment du départ, comme elle s’effondrait, en larmes, dans les bras de Samantha. Roseta avait du se résigner. Jamie était mort. Il était mort pour la sauver, les sauver. Elle n’avait plus qu’à s’en aller. Elle pensa un instant rester avec Samantha puisqu’elle était son amie, mais elle dut se ranger à la raison : son frère et Enrique la croyaient morte, mais ils avaient le droit d’être délivrés de leur deuil injustifié. Elle allait les rejoindre. Son cœur aurait du en être heureux, mais il ne pouvait encore l’être, du moins pleinement. Elle laissait une partie de son cœur à Maracaïbo. Elle avait demandé des habits noirs. Au moins pour le voyage. Elle savait qu’elle devrait quitter le deuil une fois en Californie. Ni son frère, ni son mari ne comprendrait. La main posée sur son ventre et ses premières formes, la jeune femme leva un instant les yeux vers les falaises. Il lui sembla voir une ombre là-haut, comme si quelqu’un l’observait. Mais cela ne pouvait pas être lui… Ce n’était d’ailleurs qu’un point minuscule sur l’horizon. Non, cela ne pouvait être lui… En haut de la falaise, Jack soutenait son ami. Il était bien vite monté le rejoindre sitôt les amarres larguées, certain qu’il aurait besoin de soutien. « Rosetta… » soufflait avec le vent la voix de Jamie. Jack aurait voulu lui dire qu’il était toujours temps de la rattraper, que le bateau n’était pas loin, qu’il pouvait encore être abordé, mais il entendit Jamie répondre « Il est trop tard… Laisse-la partir… »

Le navire marchand sur lequel voyageait Roseta prit la route de l’Amérique du sud. Le voyage lui parut une éternité. Le passage du Cap Horn, une peur affreuse. En dépit de cela, le voyage fut relativement calme. Roseta ne se remettait pas encore de la mort de Jamie, qu’elle croyait enseveli sous les décombres de la même grotte qui avait servi à leur nuit de noces, mais elle retrouva peu à peu le sourire à mesure que son ventre s’arrondissait. Elle ne savait pas ce que Enrique dirait en la voyant enceinte, mais pourquoi serait-il mécontent alors qu’il l’avait visitée à Port Royal et pouvait donc très légitimement être le père ? Il aurait toujours des doutes, mais il apprendrait à aimer cet enfant. Roseta souriait tristement, pensant à l’ironie du sort : elle portait le deuil à la mémoire de Jamie, s’apprêtait à retrouver Enrique et portait vraisemblablement l’enfant du Commodore Norrington qui ne le saurait jamais. Ainsi va la vie. Un jour, le port de Monterey fut enfin en vue. Avant de quitter le navire, Roseta changea de vêtements, quitta le deuil. Il fallait qu’elle trouve une diligence qui la mènerait à Los Angeles où Enrique devait avoir pris son commandement. Un matelot compatissant prit le seul sac qu’elle avait avec elle, avec les quelques affaires qu’elle avait emporté. Les mains posées sur son ventre de près de cinq mois, elle le suivit jusqu’à une auberge où elle pourrait se reposer avant de prendre la diligence.

Elle avait l’air sale et perdue, mais c’était elle, cela ne pouvait être qu’elle ! Axel Ludvig vit juste, jamais il n’aurait pu oublier sa sœur. Il s’était arrêté à Monterey, n’avait pas suivi son beau-frère jusqu’à Los Angeles. Il travaillait pour le Gouverneur et avait vu sa sœur par hasard. Elle était donc en vie, et elle portait la vie ! Roseta n’eut pas à aller se reposer à l’auberge et ne prit pas non plus la diligence. Axel Ludvig l’installa chez lui. Il écrivit sur le champ à Enrique et fit venir un médecin. Celui-ci trouva Roseta trop faible pour rejoindre Los Angeles dans l’immédiat, et recommanda qu’en raison de son état elle attende d’être remise de la naissance avant d’entreprendre le voyage. Deux nouvelles semaines. Roseta avait repris des forces. Elle remarquait avec tristesse que Enrique ne venait pas la voir, ne répondait pas à la lettre malgré les paroles rassurantes de son frère qui lui faisait remarquer que Los Angeles n’était pas tout près et que son mari ne pouvait pas laisser le régiment à sa guise. « Sans doute ne voulait-il plus me voir », songeait cependant Roseta. Pourtant, un matin, Enrique entra dans sa chambre alors qu’elle cousait un bonnet pour son bébé. Il lui souriait comme jamais encore il ne lui avait souris. « Vous êtes vivante… » fut tout ce qu’il put dire dans un premier temps. Sans se départir de son sourire, il posa une main sur le ventre rebondi de Roseta. « Vous êtes vivante, et vous allez me donner un enfant… » Elle sut alors qu’elle n’avait rien perdu de son amour, qu’il l’aimait peut-être même davantage au contraire. Les derniers mois passèrent. Roseta mit au monde une petite fille prénommée Roseta Esperanza.

A Maracaïbo, Jamie pensait à Roseta qui venait sans doute d’accoucher. Il y pensait mais n’en parlait pas. Il ne pouvait se résoudre à oublier celle qu’il avait laissé partir dans ce qu’il appelait un moment de raison qu’il considérait maintenant comme un moment de folie. Il ne parlait plus d’elle, mais y pensait sans cesse. « Après tout, je suis mort, et les morts ne racontent pas d’histoires… »

Dead men tell no tales…




Fin Part III



FIN DE LA TRILOGIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]   Jeu 27 Sep - 17:15

J'ai enfin pu lire la fin de ton histoire!!! Very Happy
Elle est vraiment trop bien même si je suis un peu triste que ce soit fini Sad
Mais ça c'est fini bien, elle a eu une belle petite fille^^. Mais c'est domage que Jamie lui ai fait croire qu'il était mort.!!!
Encore mille fois bravo!!!
J'espère que tu ne va pas t'arrêter là et continuer à écrire de belle histoire!!! sunny flower cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]   Dim 30 Sep - 16:35

Merci beaucoup, Ludivine ! flower Je suis heureuse que cela t'ait plue, que tu aies aimé lire cette longue histoire ! flower Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"D.M.T.N.T. III : Maracaïbo's grottos" [POTC]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"
» Livre - "Sherlock Holmes et le fantôme de l'opéra" de Nicholas Meyer
» "Conservation-restauration. Savoir se protéger pour mieux protéger"- Revue n°711 de l'INRS - Travail et Sécurité
» " Où est la main de l'homme sans tête ? "
» "Une poule sur un mur qui picore du pain dur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DLRP Adventure :: FAN FICTIONS :: Histoires autour des attractions...-
Sauter vers: