DLRP Adventure

Le Monde Magique de Disneyland Resort Paris
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Cuck
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 25
Localisation : Personne ne le sait...
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Mar 2 Jan - 23:48

Super !! C'est excellent, vivement la suite ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cuck.skyblog.com
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Jeu 4 Jan - 17:13

J'adore la suite!!!Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
momimu
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Jeu 4 Jan - 20:50

toujours aussi bien
encore bravo Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://momimu.skyblog.com/
Cow-boy
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 428
Age : 34
Localisation : Val d'Oise (95)
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Jeu 4 Jan - 22:33

Next please !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Very Happy

_________________
Bienvenue à Thunder Mesa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Jeu 11 Jan - 1:09

Encore merci à tous ! flower




Janvier 1721



Le 1er janvier

Nous voici donc le premier jour de Janvier de l’an de Grâce de l’année 1721 ! Nous sommes tous bien contents. Nous espérons tous que cette année verra l’arrivée d’un fils dans notre famille. Peut-être est-il déjà là puisque je continue de ne pas être très bien lorsque je me réveille. Il semble que ce soit un signe. Le docteur est déjà venu pour cela mais il ne pouvait encore rien nous confirmer. Ce sera peut-être différent lorsqu’il reviendra. Mon époux a souhaité également que cette année nouvelle lui permette de mettre la main sur plus de pirates encore. J’espère qu’il aura satisfaction pourvu qu’il ne cause point d’ennui à Mr Sparrow et à Mr Joshamee. Il doit bien y avoir assez d’autres pirates pour le contenter sans qu’il capture ceux-là. Pour ma part, outre le fils dont nous attendons tous la venue, je souhaiterais que l’heure des pendaisons soit moins matinale afin de permettre à mon époux de se lever à une heure plus décente sans me réveiller. Il serait plus simple de ne point partager la chambre commune dans ces moments-là, mais j’aime tant dormir avec James que, en fin de compte, si les pendaisons restent à l’aube j’aime mieux être réveillée plutôt que de me priver de sa présence toute la nuit. Monsieur l’Amiral était enchanté d’être en notre compagnie pour changer d’année. Rosy était là également, j’espère pouvoir lui apprendre beaucoup de nouveaux mots cette année. Elle est si mignonne ! J’espère que mon époux l’aimera beaucoup, maintenant. Elle continue de regarder avec curiosité son nom gravé sur la plaque en argent que son papy lui a offert. Peut-être pourrais-je lui apprendre à lire lorsqu’elle sera plus grande ?


Le 2 janvier

Je me suis posée une question d’importance, aujourd’hui : Lord Beckett a-t-il présenté ses vœux à mon époux ou bien mon époux a-t-il présenté ses vœux à Lord Beckett ? Je ne sais si l’un a préséance sur l’autre. En revanche, j’ai reçu un billet curieux que James n’aimerait pas trouvé, ni seulement en avoir connaissance : Mr Mercer m’envoie ses bons vœux de nouvel an ! Il m’écrit être indigne de cela et me prie de lui pardonner son audace, ajoutant qu’il n’a pu cependant s’empêcher de me présenter très respectueusement ses vœux, « de la part d’un humble ver de terre ». Je n’avais encore jamais rien reçu d’aussi singulier ! Pauvre Mr Mercer, il est bien gentil d’avoir pensé à moi. Il s’est montré imprudent, aussi. Il ne faut pas que mon époux ou mon beau-père le sache, ils me le reprocheraient et causeraient grand tort au pauvre Mr Mercer. A moins qu’ils ne le prennent sur le ton de la plaisanterie, mais ce serait alors se moquer de lui. Quoi qu’il en soit, cet homme continue de m’effrayer. Il me donne de la curiosité mais il m’effraye.


Le 3 janvier

J’ai décidé d’apprendre à Rosy un nouveau mot ! J’espère pouvoir lui en apprendre beaucoup, cette année ! Le mot que j’ai commencé à lui apprendre aujourd’hui est « hooza ! » pour qu’elle puisse montrer sa joie lorsqu’elle est contente. Elle le dira sans doute aussi à la place de « merci » que je ne lui aie pas encore appris, ce qui n’est pas bien – ce sera le prochain mot. Rosy sait déjà dire « Mummy », « Daddy », « Grandpa », « gâteaux » et « Noël » ! James soupire à chaque fois qu’il l’entend dire « Daddy », je me demande bien pourquoi. Il trouve peut-être qu’elle ne le prononce pas encore parfaitement, mais c’est bien normal : ma petite Rosy est encore un bébé. Pour lui apprendre « hooza », j’ai bien fait les gestes qui vont avec : j’ai levé les bras en signe de grande satisfaction comme font les marins quand ils sont contents. « Hooza ! » Ma petite Rosy est décidemment très intelligente : elle a déplié et levé ses ailes en me voyant lever les bras ! Elle commence à dire « Hoooooooo-za ». Il faut encore s’exercer et il faudra maintenant apprendre à lever les ailes en même temps que de dire le mot. Pour le moment, elle commence soit par l’un, soit par l’autre, mais ne fait point les deux choses à la fois.


Le 4 janvier

J’ai continué de montrer à Rosy comme dire « Hooza ! » tout en levant les bras. Elle fait des progrès très rapides ! Personne ne l’a encore entendue, mais cela ne saurait tarder. J’espère que tout le monde reconnaîtra qu’elle est mignonne et plus futée que moi. J’ai mis aujourd’hui de nouveaux rubans parmi tous ceux dont mon époux me fit présent à l’occasion de la Nativité de Notre Seigneur. Je puis en changer chaque jour, pour le moment ! J’ai fait de même avec les lacets dont m’a fait présenter Monsieur l’Amiral : ils sont très bien pour bien serrer mon corset. Je ne sais que faire à propos du billet que j’ai reçu l’autre jour de Mr Mercer : faut-il lui écrire en retour ? Est-ce convenable ? Je voudrais plutôt le rencontrer par hasard et lui dire discrètement que cela était très gentil de sa part quoique imprudent, et lui souhaiter aussi une heureuse année. Cela arrivera peut-être ainsi, je l’ai déjà rencontré au cours de promenades.


Le 5 janvier

Ça y est ! Rosy sait dire « hooza ! » en levant les ailes en même temps ! Je suis toute contente ! Il faudra que je fasse voir cela à mon époux ! J’ai également eu une visite, celle de Miss Turner. Elle venait de la part de son frère porter une commande de mon époux et a eu la gentillesse de s’enquérir de moi. Je l’ai reçue dans mon boudoir et nous avons bu un chocolat accompagné de gâteaux. J’espère la revoir à l’avenir plus longuement. Rosy lui a fait très bon accueil. C’était très amusant parce qu’elle ne savait pas comment appeler Miss Turner alors elle a crié « hooza ! » en levant les ailes ! Cela a d’abord fait sursauter Miss Turner qui ne s’y attendait pas du tout, mais elle a ri ensuite et a dit que Rosy était adorable. Il faudra que j’apprenne « bonjour » à Rosy, de manière à ce qu’elle puisse saluer toute personne qui n’est point ni Maman, ni Papa, ni Papy.


Le 6 janvier

J’ai commencé à apprendre « bonjour » à Rosy, ce qui s’avère un peu difficile. Elle essaie de dire « Hon-hourrrrrrr », ce n’est pas encore cela. Pour ce qui est de « hooza ! », elle sait parfaitement le dire et sa manière de faire, en levant les ailes, produit toujours son petit effet. Mon époux a sauté par-dessus son fauteuil en l’entendant derrière son dos, c’était très amusant ! J’espère que Rosy n’aura pas la taquinerie de le faire exprès lorsqu’il ne regarde pas dans le but de lui faire peur ! Il faudra que je lui apprenne à ne pas faire peur exprès à Papa si jamais cela se produisait. Elle est si maline qu’elle a pu en avoir l’idée. Elle se souvient peut-être qu’elle se fait gronder lorsqu’elle entre dans son bureau et fait des bêtises avec l’encre. James a donc fait un bond et il disait « Qu’est-ce que c’est ? » En voyant Rosy, sagement sur son perchoir, il a ajouté « C’est le volatile. Il m’avait bien semblé entendre un bruit d’ailes. » Monsieur l’Amiral aurait peut-être ri s’il avait vu la scène. Pour ma part, je me suis contenue parce que mon mari n’avait pas l’air content. D’ailleurs, lorsque nous nous sommes retrouvés seuls, il m’a grondée. Il m’a dit « vous avez encore appris une chose stupide à votre volatile ! »


Le 7 janvier

Je continue d’apprendre « bonjour » à Rosy. Il n’y a pas encore de progrès mais elle est très intelligente, cela viendra vite. Je ne me lasse pas de jouer avec elle. J’ai hâte de revoir Miss Turner, mais je voudrais que Rosy sache d’abord dire « bonjour » convenablement avant de la revoir, pour que Rosy puisse la saluer autrement que par « hooza ! » Je n’écris pas plus, mon mari m’attend dans la chambre commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
momimu
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Jeu 11 Jan - 9:07

rien à dire à part bravo cheers sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://momimu.skyblog.com/
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Ven 12 Jan - 19:28

C'est toujours génial!!!Aussi parfait qu'au début!!! Very Happy Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
spider
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 25
Localisation : sur mon bateau de pirate
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Sam 13 Jan - 18:56

j'adore est ca ma inspirré une histoire qui se passe pendant et avant la tienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Mer 17 Jan - 14:13

Merci à tous ! cheers Je suis contente que cela t'ait inspiré, Spider ! Wink


Le 8 janvier

Je trouve que Lord Beckett me regarde d’une drôle de manière. Cela est sans doute normal, puisqu’il voulait que je sois son épouse. Bien que Père lui ait refusé ma main et qu’il soit maintenant marié, sans doute a-t-il toujours pour moi cette même envie. Cela m’effraie. Je dois cependant lui reconnaître beaucoup d’élégance à ne point profiter de mon oreille pour y glisser quelques remarques, quelques mots indélicats ou effrayants. Depuis son arrivée à Port Royal, nous n’avons échangés que quelques banalités, ce que l’on se dit par convenances et rien d’autre. Cela est bien ainsi, j’espère que cela ne changera point. En revanche, la conversation de Lady Beckett me sera certainement plus agréable. Je suis heureuse qu’elle existe et qu’elle soit là. Je ne l’ai malheureusement pas vue aujourd’hui, au contraire de son époux. J’étais au fort avec mon époux, pour la promenade qu’il aime tant faire avec moi. Nous avons vu Lord Beckett et c’est là que j’ai remarqué son regard étrange sur moi chaque fois que James me regardait au lieu de le regarder, lui. Il est vrai aussi que James est si grand et Lord Beckett si petit que mon mari a pu laisser échapper ces regards puisqu’il doit faire exprès de faire coïncider la hauteur de ses yeux à ceux du Lord, ce qui n’est peut-être pas exercice très aisé. Enfin, il y est habitué avec moi qui suis petite aussi.


Le 9 janvier

Lady Beckett m’a rendue visite, aujourd’hui ! Comme je suis contente ! Sans doute mon époux aura-t-il déploré hier son absence comme nous nous promenions avec le Lord. Il sait que je serais heureuse d’avoir une amie. Lady Anne est donc venue, ce qui m’a enchantée. Je ne l’avais vue qu’une seule fois, jusqu’à présent, la fois où Lord Beckett me l’a présentée. Elle n’avait pas son fils avec elle mais elle était accompagnée de Mr Mercer. Celui-ci est donc rentré chez moi. Il semblait vouloir suivre jusque dans mon boudoir puisqu’il suivait Lady Anne partout, mais Lady Anne lui a dit d’avoir la gentillesse d’attendre dans l’antichambre. Le pauvre Mr Mercer semblait déçu, et cependant je ne voulais pas non plus le faire entrer dans mon boudoir. Je lui ai proposé d’aller aux cuisines où, sur mes ordres, on lui servirait un bon goûter, que ce serait certainement plus amusant que de s’ennuyer tout seul dans l’antichambre. Il m’a remerciée et s’en est allé. Lady Anne et moi avons conversé toutes deux dans mon boudoir où nous avons bu un chocolat et dégusté nous aussi les douceurs qui furent en même temps servies à Mr Mercer. J’ai demandé à Lady Anne des nouvelles de son fils que je ne connais pas encore. Elle a rougi et m’a dit que le petit Cutler était un enfant de cinq ans très turbulent. Nous avons poursuivi notre conversation sur ce sujet : je lui ai dit que j’avais bon espoir d’être enceinte mais que le docteur ne l’avait pas confirmé encore. Les yeux de Lady Anne se sont mis à pétiller. Elle m’a confiée être triste de ne pas avoir eu d’autres enfants encore, mais qu’une séparation de cinq ans d’avec son époux en était la cause. Ainsi, Lord Beckett n’a pas vu naître son fils, il était aux Indes à ce moment-là. Cela m’a rendue triste. Je voudrais savoir si Lady Anne aime son mari mais je ne sais comment m’y prendre. En la voyant, je me vois si Père avait accordé ma main au Lord, aussi cela m’intéresse-t-il d’autant plus. J’ai l’impression qu’elle est heureuse d’être ici, d’être réunie à lui. Elle espère elle aussi être bientôt enceinte.


Le 10 janvier

Ma petite Rosy a fait une nouvelle bêtise ! Elle est si mignonne que cela m’amuserait presque ! Elle a renversé le thé de mon époux, ce matin, alors que nous déjeunions dans mon boudoir. James a été furieux car il s’est brûlé la main. Voilà comment l’incident est arrivé. Nous avons dormi dans la chambre commune. A mon réveil, j’ai eu quelques nausées mais pas beaucoup et qui sont passées d’elles-mêmes. Nous avons pris notre déjeuner dans mon boudoir avant le départ de James pour le fort. Rosy dort dans ma chambre, sur son beau perchoir ; j’ai déjà dit qu’elle n’avait pas le droit de dormir dans la chambre commune. Or, la porte de ma chambre était ouverte. Nous avons entendu de petits bruits curieux comme nous déjeunions. J’ai tout de suite déviné : « C’est Rosy ! », ce à quoi James répondit « Flûte, le volatile ! », ce qui m’a déplu. Rosy est alors arrivée et elle s’est mise à voleter autour de nous en criant « Hon-hourrrrr ! » pour « bonjour ». Rosy est très polie, très bien élevée ! J’ai tendu la main pour l’inciter à se poser près de moi mais, au lieu des accoudoirs de mon fauteuil, elle a choisi la table du petit déjeuner. Elle a d’abord été très sage, ignorant les froncements de sourcils de James, puis, soudain, elle s’est mise à tourner en rond puis à voleter. Elle a fini par renverser le thé de James. Elle n’a pas été grondée car elle s’est envolée et s’est enfuie dans ma chambre une fois sa bêtise accomplie. Elle n’a entendu que les mouvements d’humeur de James. Il n’est pas venu la voir, tout à l’heure, à son retour du fort. Monsieur l’Amiral, en revanche, vient toujours lui rendre visite.


Le 11 janvier

Lady Beckett est revenue me rendre visite ! Je suis ravie, je crois que nous sommes amies ! Nous avons continué de parler de nos rêves d’enfants, de Port Royal, de la traversée de l’Atlantique, mais aussi de l’Angleterre qui nous manque aussi. Nous avons évoqué des souvenirs de Londres que nous avons en commun. Je regrette de ne pas avoir connu Lady Beckett là-bas, mais j’ai quitté l’Angleterre à l’âge de quinze ans ; Père m’emmenait peu à la Cour. Lady Anne non plus n’avait pas souvenir de moi. Sans doute parce que nous sommes toutes deux timides et que ni l’une ni l’autre ne serait allée trouver l’autre. Lady Anne est timide et douce. Mr Mercer était là lui aussi. Il est étonnant que ce soit le secrétaire du Lord qui joue le rôle de garde de corps de Lady Anne. Mon amie m’a dit que c’était là une exigence de son époux, que Mr Mercer devait l’accompagner dans ses déplacements pour s’assurer qu’il ne lui arrive rien de fâcheux. Cela doit être ennuyeux pour le Lord qui se prive ainsi de son secrétaire. J’ai remarqué que Mr Mercer portait en permanence des gants de cuir noir. Alors qu’il s’apprêtait à se rendre aux cuisines comme l’autre jour – il m’a dit qu’il avait passé un très bon moment – je lui ai dit qu’il pouvait laisser ses gants dans l’antichambre s’il le désirait. Je n’ai point parlé de manteau car il n’en avait point, le temps en doux et tous deux sont venus en carrosse. Mr Mercer a été très étonné de ma demande. J’ai alors regretté, j’ai eu peur d’être indiscrète. Peut-être cachait-il quelque difformité sous ces gants ou bien des mains qui seraient vilaines, peut-être brûlées ou que sais-je encore ? Pourtant, lorsque Mr Mercer a retiré ses gants, j’ai remarqué qu’il avait des mains tout à fait bien. Il a donc posé ses gants sur la cheminée de l’antichambre, et les a oubliés en repartant avec Lady Anne.


Le 12 janvier

J’ai attendu tout le jour que Mr Mercer vienne chercher ses gants mais il n’est point venu. A-t-il oublié qu’il les a laissés dans mon antichambre ? Ils n’y sont plus, quoi qu’il en soit : pour que mon époux ne me pose point de questions, j’ai soigneusement rangé ces gants dans mon secrétaire, en attendant de revoir leur propriétaire. J’espère que Mr Mercer n’a pas passé la journée à les chercher partout chez lui. Peut-être viendra-t-il demain. Je me suis amusée à essayer ses gants, ils sont trop grands, bien sûr. Je me suis amusée comme une enfant ! Je me suis tenue devant la psyché de ma chambre, les gants trop grands aux mains, et j’ai dit « Je suis Mr Mercer » en essayant d’imiter sa voix. Je suis contente – en y pensant maintenant – que Rosy n’ait point été là à ce moment-là, elle aurait peut-être répété « Je suis Mr Mercer » ce qui m’aurait causé de l’embarras. Elle est très intelligente et je la crois capable de répéter des phrases. Par chance, elle était occupée à jouer dans le jardin.


Le 13 janvier

Mr Mercer est venu chercher ses gants ! Lady Beckett n’était pas là, il est venu tout seul sans attendre d’avoir à l’accompagner pour une visite. Il était très gêné de me demander si j’avais vu ses gants, d’autant qu’il en avait d’identiques aux mains alors qu’il disait cela. Il devait craindre que je dise « Mais vous les avez aux mains ! », que je me moque et éclate de rire – ce que je n’ai point fait – car il précisa « j’en ai une seconde paire comme vous voyez, je parle de gants comme cela que je pense avoir laissé chez vous. » Je suis allée les chercher dans mon secrétaire et les lui ai rendus. Aujourd’hui, Mr Mercer n’est point venu en carrosse, aussi avait-il une cape noire sur les épaules. Nous avons échangé une ou deux banalités puis il est parti. Il n’a pas voulu prendre le thé ou un chocolat mais m’a beaucoup remerciée de ma gentillesse et de ma discrétion. Je n’écris pas plus, James m’attend dans la chambre commune. Il m’a dit que ce soir il allait « me faire voir quelque chose ».


Le 14 janvier

La nuit fut délicieuse dans les bras de James. Il s’est montré d’une inventivité ! Je ne pensais pas que tout cela soit possible, mais il est vrai que je ne connais rien. Il a inventé toute une histoire et il a appelé cela « Le Commodore et à sa prisonnière. » Il a dit qu’il fallait imaginer que le lit était son vaisseau, le HMS Interceptor, puis son bureau du fort. Il est resté en uniforme jusqu’au bout et n’a même jamais quitté sa perruque. Il a utilisé des cordages. Je ne raconte plus, j’en ai déjà trop écrit à ce sujet. Je rougis tant à ces souvenirs de la nuit passée que je ne peux plus rien écrire pour ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Mer 17 Jan - 18:52

cheers Bravo 3000000000000000000000 de fois c'est génial!!!!J'attends avec impatience la suite Very Happy cheers flower sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
spider
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 25
Localisation : sur mon bateau de pirate
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Mer 17 Jan - 21:15

oh ho ca deviens chaud les histoire que s'invente votre mari le Comodore!
si Jack savais ca il serait mort de rire!
mais ne vous inquietez pas Roseta je n'en dirais rien ce sera votre petit secret!
lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Mar 23 Jan - 2:20

Merci à vous ! flower Oui, le Commodore est chaud, lol !



Le 15 janvier

Hi hi hi, James a fait un cauchemar très curieux, la nuit dernière ! Il a rêvé de Rosy, je le sais ! Je le sais parce qu’il s’est mis à parler en dormant ! Bien sûr, rêver de Rosy n’est en rien un cauchemar, mais James avait l’air si agité que cela en était un pour lui, d’autant qu’il n’a pas pour elle autant d’affection que moi. Nous étions au lit, dans la chambre commune. Il venait d’être très fougueux avec moi, comme la veille. Nous avons d’ailleurs fait le même jeu, celui du « Commodore et de sa prisonnière » avant de nous endormir serrés l’un contre l’autre. Soudain, je me suis réveillée parce que James n’arrêtait pas de gigoter contre moi. Il était vraiment très agité. Je l’ai alors entendu dire, sans pour autant ouvrir les yeux ou même seulement s’éveiller, « Je me prosterne devant la Reine Rosy, la plus grande des Reines, vive la Reine Rosy, la Reine des perruches ! En tant que loyal sujet du royaume de Perruche, je dis God save the Queen Rosy ! » Lorsqu’il en est arrivé là, il n’a plus rien dit du tout, sauf qu’il s’est mis à chanter « Rule Britannia » ce qui, sur ce point, ne m’a pas inquiétée car cela lui arrive parfois en dormant. Son rêve, en revanche, était inhabituel. J’ai eu grand mal à ne point rire à son réveil. Je ne sais s’il s’en souvenait ou non, mais il doit très certainement ignorer qu’il a parlé en dormant. Il serait très vexé s’il le savait.


Le 16 janvier

Je suis enceinte ! Cette fois, c’est confirmé ! Je suis comblée de joie ! Une joie que James et Monsieur l’Amiral se disputent tous deux, comme pour savoir qui des deux sera le plus heureux. Tous deux sont très satisfaits et de James et de moi, tous deux espèrent la venue d’un fils qui fera honneur au nom des Norringtons. Je ne l’ai pas dit, mais je sais que mon fils ou ma fille sera le petit frère ou la petite sœur de Rosy même si mon bébé n’aura pas de plumes. J’ai peur, bien sûr. C’est la première fois que je suis enceinte. Je vais vers l’inconnu. On ne m’a jamais parlé de la façon dont cela se passait. Je vais tout découvrir au fil des semaines. Je n’écris pas plus ce soir car la grande nouvelle m’a donnée tant d’émotions que me voilà fatiguée.


Le 17 janvier

Je suis sur un petit nuage ! Je ne cesse de m’émerveiller de la nouvelle de ma grossesse ! Je n’étais pas très bien ce matin, en raison des nausées et des vertiges qui me prennent dès le réveil, mais je m’en suis grandement réjouie quand même ! Lorsque j’avais ces symptômes sans savoir quelle en était la cause, j’en étais effrayée. Maintenant, je suis enchantée même si je ne suis pas bien en me levant ! Quel bonheur de porter l’enfant de James ! Qu’imaginer de plus beau ? Je voudrais que Lady Anne et Miss Turner soient là pour pouvoir le leur annoncer ! J’espère les voir bientôt. Si elles ne me rendent visite, alors ce sera moi qui irai les voir. Ce serait peut-être une bonne idée, cela me permettrait de faire la connaissance du petit Cutler Beckett. Je parle du petit garçon, bien sûr. Je préfère le préciser car l’on pourrait croire que je parle du Lord en disant « le petit Cutler Beckett » et ce sera une méprise car cela voudrait dire que je suis bien intime avec lui en l’appelant aussi familièrement. Quant à Miss Turner, si j’allais la voir j’aurais l’occasion de visiter la forge de son frère, Mr Turner, ce qui pourrait être très amusant. Je ne suis jamais allée dans une forge. Mr Turner serait content lui aussi d’apprendre que je suis enceinte. Tout le monde le sera ! Je voudrais que déjà tout Port Royal soit au courant ! Peut-être que si j’allais le dire au Gouverneur celui-ci ferait une proclamation ?


Le 18 janvier

Je ne suis pas allée chez Lady Anne ni chez Miss Turner, je suis restée dans mes appartements parce que j’ai reçu une merveilleuse lettre que j’ai relue plusieurs fois. J’ai d’ailleurs eu une journée des plus occupée. Ce matin, j’ai eu des vertiges et j’ai été prise de vomissements. Après le déjeuner, je me suis occupée d’apprendre « bonjour » à Rosy qui ne le dit pas encore parfaitement. Ensuite, je me suis promenée dans nos jardins avec Rosy et Monsieur l’Amiral. Enfin, on vint me porter cette lettre dont je parle et qui m’a rendue très heureuse. Il a fallu se montrer prudent, elle est de Samantha Sparrow ! Ni mon époux, ni Monsieur l’Amiral ne seraient contents s’ils avaient connaissance de cette lettre. Samantha le sait bien, nous avions convenu d’entretenir une correspondance pourvu que cela soit en secret. Je suis si contente d’avoir de ses nouvelles ! Elle me parle de sa petite maison, de Mr Sparrow qu’elle attend pour les fêtes de Noël. J’espère qu’il aura effectivement été là, près d’elle. Samantha me dit se souvenir de ma petite Rosy ! Comme je suis contente ! Elle est si mignonne, comment l’oublier ? J’ai d’ailleurs lu la lettre à Rosy ! Samantha me parle aussi de Mr Joshamee ! Il a dit des choses très gentilles sur moi, comme c’est aimable ! Oh, comme je suis contente ! Je vais écrire à mon tour et je le ferai dès demain !


Le 19 janvier

J’ai écrit à Samantha ! Je me suis bien appliquée ! J’ai d’ailleurs dû recommencer par deux fois parce que j’avais tout d’abord mal écrit, puis ma petite Rosy s’est amusée à sautiller sur ma belle page d’écriture. Je ne comprends pas cette passion qu’elle a pour l’encre. J’ai annoncé à Samantha la merveilleuse nouvelle de ma grossesse ! Je lui ai aussi parlée de Rosy, de mon époux, de mon beau-père, de Mr Mercer, de Lady Anne et de Miss Turner. Je crois que je me suis montrée très bavarde. Mon époux me dirait que je suis une perruche moi-même. J’ai aussi ajouté un petit passage pour Mr Joshamee, pour que Samantha puisse le lui lire lorsqu’elle le verra. Il a été très gentil avec moi lors de mon séjour sur le navire de Mr Sparrow. Je lui ai d’ailleurs écrit à lui aussi. Pas une lettre, mais un paragraphe de ma lettre qui lui est adressé. Ce serait si merveilleux que, dans sa prochaine lettre, Samantha m’annonce qu’elle aussi attend un enfant ! Je vais dormir, je suis fatiguée.


Le 20 janvier

Je me suis montrée curieuse, aujourd’hui. J’ai demandé à Lady Anne si elle aime son époux. Si James avait été là, il m’aurait très certainement rappelé ce conte français écrit il y a une quarantaine d’années par un M Charles Perrault, intitulé « La Barbe-Bleue », dans lequel la curiosité perd celles qui s’en rendent coupables. Je connais ce conte, mais je n’ai pas pu résister, il a fallu que je me montre curieuse, aujourd’hui. Il me semble me voir en Lady Anne. Elle me ressemble de par ses traits mais aussi dans ses manières. Elle est timide comme moi. Lord Beckett semble aimer cela. L’a-t-il choisie parce qu’elle me ressemble ? Je lui ai demandée si elle était heureuse, tout en lui demandant pardon pour cette indiscrétion. Elle a paru surprise mais m’a répondue. Elle m’a dit qu’elle l’aimait de la même manière que je dis, moi, aimer les tarentules, en baissant la tête et en frissonnant, sans conviction dans la voix. Je crois qu’il lui fait peur, mais il me fait peur à moi aussi. C’est amusant, nous nous ressemblons aussi sur ce point ! Pendant que nous discutions, Mr Mercer était aux cuisines. Il n’a pas oublié ses gants, cette fois. Je ne pourrai pas jouer avec.


Le 21 janvier

Je crois avoir exagéré, hier, en comparant Lord Beckett à une tarentule. Ce n’est pas bien, c’est même très mal. Certes, Lady Anne avait une drôle de façon de dire qu’elle l’aime, mais cela ne signifie pas non plus qu’elle ressent de la répulsion à son égard. Ce n’est point comme James et moi, qui nous aimons, mais ce n’est point non plus si terrible. Je me demande parfois quelle serait ma vie en temps que Lady Beckett. Je crois que j’aurais l’être en faisant un effort. Je m’accommode, il aurait été satisfait de moi. J’aurais peur de lui, mais je me soumettrais. Lady Anne le fait, voilà pourquoi nous nous ressemblons tant. Elle aurait pu être Lady Norrington et moi Lady Beckett. Notre bonheur est de faire le leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Mar 23 Jan - 19:50

[quote="Rosetta Norrington"]« Je me prosterne devant la Reine Rosy, la plus grande des Reines, vive la Reine Rosy, la Reine des perruches ! En tant que loyal sujet du royaume de Perruche, je dis God save the Queen Rosy ! » Lorsqu’il en est arrivé là, il n’a plus rien dit du tout, sauf qu’il s’est mis à chanter « Rule Britannia » ce qui, sur ce point, ne m’a pas inquiétée car cela lui arrive parfois en dormant. [quote]

Loyal sujet du royaume de perruche Very Happy Laughing lol! MDR
C'est génial^^!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Dim 28 Jan - 13:34

Merci, Fée Clochette ! flower



Le 22 janvier

Lady Anne m’a rendue visite, aujourd’hui ! Comme je suis contente ! J’apprécie grandement sa compagnie (des Indes, hi hi hi !) et nos conversations me manquent dès qu’elle est partie. Nous parlons beaucoup de Londres que nous aimons toutes deux beaucoup. Y étant restée plus tard que moi, elle connaît des personnes que je n’ai point eu l’honneur de rencontrer, mais également beaucoup d’autres que j’eus l’occasion de voir lorsque Père m’emmenait à la Cour, bien que cela soit peu d’occasions avant notre départ pour Port Royal. Ce ne sont point les conversations sur la Cour que j’affectionne, mais celles la beauté de la ville que nous traversions en carrosse. Guère pour nous rendre à la Cour puisque nous habitions près du Palais Saint James, mais pour nous rendre à la campagne, aux parties de chasse ou en promenade. Je n’aime pourtant point la chasse, mais il fallait en être au moins pour montrer que nous étions là. Lady Anne a le même point de vue que moi. Nous tenir à bonne distance pour n’être que de compagnie le soir, au moment du festin. Nous conversons également beaucoup des manoirs que nos familles possèdent à la campagne. Je ne connais point encore celui de Monsieur l’Amiral car je ne suis jamais encore retournée en Angleterre depuis mon mariage. James me l’a décrit comme « si adorable qu’il ne peut que vous plaire ». Monsieur l’Amiral n’y vit point, il se partage entre Greenwich qui est la ville de l’académie navale, et Londres. Il n’y a que quelques miles entre ces deux endroits. En revanche, James m’a dit qu’il m’emmènerait à ce manoir le jour où nous retournerions là-bas. Il dit que ne point voir la mer des fenêtres du manoir lui manquera beaucoup mais que cette maison est si remplie d’heureux souvenirs qu’il s’en accommodera fort bien.


Le 23 janvier

Je trépignais hier de l’envie d’annoncer ma grossesse à Lady Anne, mais je ne savais pas si mon époux voulait que tous le sachent déjà avant que lui-même l’ait rendue officielle. Je pense que Lady Anne saurait n’en point parler encore si je le lui demander, mais je ne puis non plus en être certaine. Je crois que mon époux ne voudrait pas voir Lord Beckett venir vers lui, à Fort Charles, et lui dire « j’ai appris que votre épouse est enceinte » si lui ne l’aura pas dit d’abord, le premier. J’ai posé la question à James hier soir, tant j’ai d’impatience à le dire à mes amies. Il m’a donnée sa permission, lui-même ayant l’intention d’accorder une tournée de rhum à ses hommes pour l’occasion. Cela m’a beaucoup surprise, parce que le rhum est une boisson de pirate et que c’est vil et dissolu. Toujours est-il qu’il n’est point encore rentré, il doit toujours être avec ses officiers. Pour ma part, j’ai eu le bonheur de voir Lady Anne revenir en visite. Elle m’a confiée que venir me voir était la promenade qu’elle affectionnait le plus, bien plus que d’admirer la beauté des paysages. Je lui ai dit que j’en étais ravie et je l’ai rassurée lorsqu’elle m’a demandée si cela n’était point abuser que de venir ainsi en visite sans y être invitée : je lui ai rappelée qu’elle pouvait venir en visite chaque fois qu’elle le désirait. Je suis heureuse que Lord Beckett l’y autorise aussi souvent – il sait qu’elle me rend visite lorsque tel est le but de ses promenades. J’ai donc annoncé ma grossesse à Lady Anne ! Elle ne le savait pas encore. Cela l’a enchantée au plus haut point. Ce serait amusant si elle était grosse aussi, nous aurions ainsi un enfant presque en même temps. Nous avons parlé enfants. Elle m’a racontée que, quelques mois après son mariage, Lord Beckett est parti pour les Indes. Elle ne savait pas encore qu’elle attendait un enfant. Ils ont échangé une correspondance dans laquelle elle lui a annoncé sa grossesse, puis lui donnait régulièrement de ses nouvelles, puis par laquelle il a appris la naissance de son fils. Lorsqu’elle est arrivée à Port Royal le mois dernier, c’était la première fois depuis près de six qu’elle revoyait le Lord et que lui voyait son fils. Elle m’a confiée qu’il désirait à présent ne plus être éloigné d’elle, d’eux. Je souhaite qu’ils forment maintenant une vraie famille ! Il me serait douloureux de passer près de six ans éloignée de James.


Le 24 janvier

Je suis bouleversée par la visite que j’ai eue aujourd’hui ! Mr Mercer est venu seul, ce qui était en soi inquiétant. Lorsqu’il me fut annoncé, alors que d’ordinaire c’est Lady Anne qui l’est, j’ai eu grand peur qu’il ne soit arrivé quelque chose à mon amie. Il me rassura tout de suite et me dit immédiatement la raison de sa venue : il voulait me parler de sa famille. Cela m’a étonnée, bien que l’on puisse s’attendre à tout de la part d’un homme si étrange – James me dit parfois que je suis bizarre, mais je le suis moins que Mr Mercer. Je l’ai fait entrer dans le grand salon, n’osant le recevoir dans mon boudoir car James serait furieux d’apprendre que je m’y suis trouvée seule avec un homme. Nous avons bu un chocolat. Il m’a tout d’abord donné tous ses vœux, ayant appris par Lord Beckett que je suis enceinte. Je l’en ai remercié, aussi surprise que lorsque je reçus ses vœux de nouvelle année. Il m’a ensuite racontée son passé, et je comprends maintenant pourquoi la nouvelle de ma grossesse l’a ému alors qu’il parait si énigmatique et si froid. Mr Mercer est né à Bristol. Il m’a vraiment raconté sa vie pendant deux heures, il est allé jusqu’à me décrire les promenades qu’il faisait quand il était petit sur le port pour voir les bateaux ! Il est devenu géographe pour la Compagnie des Indes. Il a beaucoup voyagé. Il a une femme qui s’appelle Rose et qui est beaucoup plus jeune que lui. Ils ont six enfants, deux fils et quatre filles. Il a été obligé de les laisser là-bas pour suivre Lord Beckett lorsque celui-ci est devenu son patron. Disant cela, on sentait un déchirement dans son cœur. J’ai cru qu’il allait se mettre à pleurer lorsqu’il a dit la suite : sa femme a été brutalisée par deux inconnus qui en voulait à sa bourse. Elle a été secourue immédiatement mais elle est tombée. Dans sa chute, les nerfs optiques ont été touchés et elle est devenue aveugle. C’est moi qui me suis mise à pleurer, mais Mr Mercer n’en était pas loin. Il lui envoie régulièrement de l’argent et espère un jour pouvoir la faire venir à Port Royal avec les enfants si le Lord le lui permet et s’il lui dit qu’il n’a pas encore l’intention de retourner en Angleterre. Mr Mercer est parti ensuite. Il m’a dit en partant qu’il voulait que je sache qu’il est père de famille pour comprendre à quel point il se réjouissait d’apprendre que je porte l’enfant de James. Sa famille lui manque terriblement. Pauvre Mr Mercer. Il a souris, c’était la première fois que je le voyais sourire.


Le 25 janvier

Je viens de me faire gronder par James. Il est vrai que depuis son retour, pendant tout le souper et encore après, je n’ai fait que lui parler de la famille de Mr Mercer. Il a fini par s’agacer et par dire « En voilà assez ! J’aime mieux encore vous entendre parler des exploits de votre oiseau ! » Cela m’a fait plaisir sur un point : James est prêt à aimer Rosy. Cela m’a peinée sur un autre : les malheurs de Mr Mercer ne l’ont pas du tout attendri. Monsieur l’Amiral n’a rien dit parce qu’il n’était pas là. Peut-être James était-il de mauvaise humeur ? Je regrette de ne pas lui avoir parler de la triste histoire de Mr Mercer hier soir, après sa visite. Il était de bonne humeur, hier. Sans doute a-t-il eu quelque contrariété aujourd’hui car je ne comprends pas autrement sa réaction. James est un homme bon, il ne peut qu’être touché du malheur d’un homme aussi touchant que Mr Mercer. J’arrête là d’écrire, James m’attend dans la chambre commune. J’espère qu’il sera de meilleure humeur car il me fait peur quand il fronce les sourcils. Par contre, j’aime tant sa voix grave que je ne puis m’empêcher de frissonner un peu quand je l’entends être sévère. Je vais le rejoindre tout de suite. Il m’a dit un jour qu’il faudrait que je dorme dans ma propre chambre chaque fois que je serai enceinte, mais pour le moment il veut bien que je continue de venir dans la chambre commune puisque mon ventre n’est pas encore si gros qu’il m’empêche de voir mes pieds.


Le 26 janvier

Je suis toute contente, Miss Turner m’a rendue visite et Rosy a dit « bonjour ! » quand elle est entrée dans mon boudoir ! Hooza ! Quel bonheur d’avoir une perruche si mignonne et si bien élevée ! Elle n’est point une Norrington pour rien ! Miss Turner s’est extasiée en l’entendant dire cela avec tant de « mignonesse » - hi hi hi, je viens d’inventer un mot ! J’ai couru vers ma Rosy, j’étais toute contente ! Nous avons d’ailleurs beaucoup parlé d’elle. Je lui ai donnée des gâteaux pour la récompenser. Je suis contente aussi de la visite de Miss Turner. Je crains toujours qu’elle n’ose venir me voir parce que je suis l’épouse du Commodore. Nous avons discuté en buvant du thé et en mangeant de sucreries – vive la canne à sucre ! J’ai parlé de mon amitié pour Lady Anne, ce qui a donné de la méfiance à Miss Turner en raison du mari que Lady Anne a. La pauvre n’est pas encore bien considérée ici parce que tout le monde craint Lord Beckett. Pourtant, elle est très douce et très gentille. J’espère qu’elle sera appréciée. Si Lord Beckett a de mauvais agissements – ce dont j’ignore d’ailleurs tout – Lady Anne n’est en rien responsable. Je n’ai pas parlé de Mr Mercer par contre, peut-être parce que l’autre jour James m’a grondée quand je lui en ai parlé. De son côté, Miss Turner m’a informée que son frère, le jeune Mr Turner, forgeron de son état, « s’est cassé la figure » dans les escaliers de leur petite maison, selon l’expression même de Miss Turner : cela signifie qu’il a chuté. Je lui ferai parvenir un pot de confiture de banane pour le consoler. Nous en avons beaucoup et je n’aime pas en manger.


Le 27 janvier

Monsieur l’Amiral nous a annoncé son départ prochain. Il s’en retourne à Londres où le Roi le réclame. Il partagera son temps entre la Cour, l’école navale de Greenwich et le manoir des Norrington que mon époux évoque toujours avec un merveilleux sourire. Monsieur l’Amiral reviendra dans quelques mois, pour être présent au moment de la naissance de mon bébé. Je crois qu’il ne sera pas si longtemps que cela en Angleterre, tant les voyages sont longs pour traverser l’Atlantique. Il s’en va dans trois jours, le trentième jour du mois. J’aime bien mon beau-père. Il aime bien Rosy. Il faudrait que je lui apprenne à dire « à bientôt, papy ! » mais trois jours semblent bien courts pour cela, même si elle est très intelligente.


Le 28 janvier

J’ai passé beaucoup de temps aujourd’hui à essayer d’apprendre à Rosy comment dire « à bientôt, papy ! » dans le plus grand secret. Elle n’y parvient pas encore. Au moins sait-elle dire « papy », mais « à bientôt » est difficile. En revanche, elle sait dire « bonjour », peut-être pourra-t-elle dire « bonjour, papy ! », ce qui serait déjà quelque chose. Je ne puis écrire davantage : Son Excellence le Gouverneur Swann devrait arrivé d’une minute à l’autre. Il nous fait l’honneur d’accepter notre invitation à souper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Dim 28 Jan - 17:27

Bravo,c'est vraiment trop bien cheers Où trouves-tu ton inspiration pour écrire????? flower Very Happy Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Sam 3 Fév - 3:00

Merci, Ludivine ! cheers



Le 29 janvier

Son Excellence le Gouverneur Swann était donc parmi nous hier soir. Mon époux l’avait convié à souper. Ce fut très agréable car il eut la bonne idée de ne point venir accompagné de sa fille qui est tout bonnement insupportable. Le Gouverneur seul est un homme bon et charmant ; avec sa fille, il est gâteux et elle en profite. Ce n’est pas bien. Il était habillé en vert, c’est une couleur qu’il aime bien. Malheureusement, il y eut un petit incident : lorsqu’il descendit de carrosse, il accrocha les plumes de son chapeau on ne sait trop comment, ce qui est bien dommage. C’était de magnifiques plumes vertes. Il ne lui en restait plus que la moitié. J’avais très envie de demander « mais qu’est-il donc arrivé à vos plumes ? » mais cela aurait été insolent. Je n’ai d’ailleurs point eu à le faire puisque lui-même nous expliqua – sans doute voyant nos mines étonnées – qu’il avait accroché son chapeau en descendant de carrosse, ce qui ne lui était encore jamais arrivé de toute sa vie. Le souper fut des plus agréables, et j’en ai déjà donné une raison. Je me suis retirée dans mes appartements après le dessert, pendant que les hommes allaient fumer dans la bibliothèque avec un verre de brandy. Point de rhum : c’est une boisson de pirate, dit mon époux. Je ne comprends toujours pas pourquoi a-t-il l’autre jour célébré l’annonce de ma grossesse avec une telle boisson qu’il nomme « vile et dissolue » comme ceux qui la boivent d’ordinaire. Je n’ai qu’un regret à propos de cette soirée : je n’ai pas obtenu la permission de parler de Rosy à Son Excellence. Je savais qu’elle ne pourrait être à table avec nous, mais cela est normal, elle est encore trop petite. J’espérais cependant pouvoir lui expliquer tous les mots qu’elle connaît mais, avant le souper, mon époux est venu me prévenir qu’il était dans mon intérêt de ne pas parler de Rosy au Gouverneur.


Le 30 janvier

Monsieur l’Amiral est parti avant que Rosy sache dire « A bientôt, Papy ! » ce qui est fort regrettable. J’aurais tant voulu qu’il l’entende dire cela ! Je l’imaginais déjà, toute mignonne. Ce sera pour une prochaine fois. Au moins saura-t-elle déjà l’accueillir d’un « Bonjour, Papy ! » quand il reviendra. Ce sera au moment de la naissance de mon bébé. Je n’écris pas plus, James me réclame.


Le 31 janvier

Je suis allée rendre visite à Lady Anne pour la première fois puisque c’était elle, d’habitude, qui venait me voir. C’est comme cela que j’ai fait la connaissance de Mr Mercer, qui l’accompagne toujours lorsqu’elle vient en visite. Aujourd’hui, je ne l’ai donc point vu, sans doute était-il occupé par les affaires de Lord Beckett puisqu’il est avant toute chose son secrétaire, avant d’être garde du corps de Lady Anne comme cela semble l’être. En revanche, j’ai fait la connaissance du fils de mon amie, le petit Cutler qui a cinq ans. Il m’a paru bien turbulent et la pauvre Lady Anne, bien fatiguée. C’est sans doute qu’il ressemble à son père pour le trait de caractère aussi et point seulement pour sa physionomie qui est, à n’en point doutée, tout issue du Lord. Je raconterai mieux demain tout cela. Je suis fatiguée, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Sam 3 Fév - 17:16

C'est dommage il devait être très jolie son chapeau^^
Toujours aussi génial
Congratulation Miss Norrington^^It's beautiful cheers flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Sam 10 Fév - 0:58

Merci, Ludivine ! flower





Février 1721



Le 1er février

J’ai donc fait la connaissance du petit Cutler Beckett hier et ma visite ne fut point de tout repos. Je ne savais pas qu’un enfant puisse être turbulent à ce point. Sans doute tient-il tout de son père, puisque Lady Anne est la douceur incarnée. Lord Beckett n’a fait que très récemment la connaissance de son fils, mais assurément son influence était déjà dans son sang. Lorsque je suis arrivée, le petit Cutler n’a rien trouvé de mieux à faire que de me tirer la langue effrontément ! Bien entendu, Lady Anne s’en est offusquée et lui en a fait reproche, mais il fallut quelques temps pour qu’il me présente des excuses. Ma pauvre amie s’est confondue en excuses, très embarrassée devant la conduite de son fils. Je l’ai rassurée, je lui ai dit que cela n’était rien, que je pardonnais très volontiers une plaisanterie de la part d’un enfant de cinq ans. Il y en a eu d’autres : le petit Cutler se cachait et surgissait en hurlant derrière mon fauteuil, ce qui me faisait très peur si bien que j’avais de la peine à me concentrer sur notre conversation, le cherchant toujours des yeux, redoutant le moment où il me ferait encore peur malgré les remontrances de la pauvre Lady Anne. Mon amie m’a promis que la prochaine fois son fils serait avec sa gouvernante. Elle s’est excusée encore et m’a dit ne point comprendre pourquoi a-t-il fait cela alors qu’il se tient habituellement fort bien avec les invités, déjà très désireux de faire honneur à son nom.


Le 2 février

Je suis restée alitée toute la matinée. J’ai été prise de vertiges et de vomissements à mon réveil et cela ne m’a point quittée pendant longtemps. James n’était pas là, il était déjà parti au Fort. Il est parti à l’aube, il y avait une pendaison. Je n’ai pas fait appeler le docteur Firth puisque l’on me dit que ces symptômes sont normaux, qu’il faut simplement attendre qu’ils passent. En attendant, me voilà bien fatiguée, si bien que je vais me coucher tout de suite. Je vais quand même aller voir si ma Rosy dort bien.


Le 3 février

C’était aujourd’hui l’un de ces jours étranges où je reçois la visite de Mr Mercer. Il n’est pas resté longtemps, cela dit. Par contre, il est revenu peu après, cette fois pour accompagner Lady Anne venue me rendre visite – sans son fils. Au cours de la première visite, Mr Mercer déclara qu’il avait obtenu de Lord Beckett la permission de faire venir sa famille à Port Royal. Cette nouvelle m’a enchantée comme s’il s’était agit de ma propre famille ! Mr Mercer avait les yeux brillants d’excitation, il était animé comme il ne l’a encore jamais été. Je suis très contente pour lui, je le lui ai d’ailleurs dit. Je prie pour que le voyage de son épouse et de leurs six enfants soient sans encombres, qu’il n’y ait nul péril en mer. Il faudra de la patience car la traversée est longue. J’imagine qu’une fois la permission obtenue Mr Mercer voudrait qu’ils soient déjà tous là avant même d’être partis, d’avoir quitté Bristol. Je lui ai demandé les prénoms de ses enfants. L’aîné s’appelle Robert comme son père, l’aînée, Caroline comme notre souveraine, les cadettes, Mary et Amanda qui sont jumelles, puis Holly, et enfin le cadet, Peter. Mrs Mercer se prénomme Rose, c’est presque comme moi. Ensuite, Mr Mercer est resté aux cuisines lorsqu’il est revenu avec Lady Anne.


Le 4 février

J’ai encore surpris James en train de parler en dormant ! Ce n’était pas à propos de Rosy, cette fois, mais de Mr Sparrow ! James a d’abord commencé à se tortiller en tout sens en disant « Mr Sparrow ! Mr Sparrow ! Je vous aurai ! », puis il s’est mis à chanter une petite chanson d’une voix étrange. Il disait « Hello, Mr Sparrow-Bird ! » - car nous savons que dans la langue des Français « sparrow » signifie « moineau ». C’était une chanson très curieuse. Naturellement, je n’en ai point parlé à James, il se serait sans doute senti très gêné. Je remarque tout de même une chose : qu’il s’agisse de Rosy ou de Mr Sparrow, ce sont toujours des histoires d’oiseaux ! Il est étrange de voir comme mon époux peut être poursuivi la nuit par des oiseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Sam 10 Fév - 14:14

Bravo^^les oiseaux hantent Le Commodore^^ Very Happy cheers Bravo Bravo Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Lun 19 Fév - 3:45

Merci, Ludivine ! cheers




Le 5 février

Je continue d’être souffrante le matin. Je ne peux déjeuner avant midi. J’ignore si les nausées et les vomissements continuent ainsi tout le long de la grossesse ou bien si ce n’est ainsi qu’au début. J’ignore encore tout et je n’ai même aucune idée de ce qu’il se passe au moment de donner naissance. Tout comme j’ignorais ce que James me ferait lorsqu’il serait seul avec moi. J’ai un peu peur. Je voudrais tant que Mère soit près de moi. Je n’ai pas de sœur. Peut-être Lady Anne pourrait-elle dissiper mes craintes. Elle est mère, elle a déjà vécu cela. Elle comprendra à quel point porter l’enfant de James est un bonheur, une joie indescriptible pour moi, combien je suis honorée, heureuse et fière, ce qui n’empêche point d’avoir un peu peur devant l’inconnu. Parce que je ne sais pas comment cela se passe. James a su me rassurer lorsque je me suis trouvée seule avec lui cette nuit-là, lorsqu’il a posé ses mains sur moi, mais cette fois ce sera une mère.


Le 6 février

J’ai rendu visite à Lady Anne. Je suis très heureuse de cette visite. Je lui ai confiée mes craintes devant l’inconnu. Je lui ai même confiée la peur qui fut la mienne au soir des mes noces. Elle s’est confiée à son tour. Nous avons longuement parlé. Seules. Avec beaucoup de pudeur, mais nous avons pu parler. Lady Anne savait ce qui l’attendait avec Lord Beckett parce qu’elle a le bonheur d’avoir encore sa mère, et celle-ci lui expliqua des choses lorsque le moment fut venu. Lady Anne m’a dit que cela ne l’avait pas empêchée d’avoir peur, car rien n’est comme de vivre quelque chose. Savoir n’enlève pas la peur. Cela la renforce parfois. Elle m’a dit qu’elle n’avait pu trouver le sommeil dans les jours qui précédèrent ses noces, à force de penser à ce moment-là. Je n’en ai pas su plus, mais j’espère que Lord Beckett fut gentil avec elle. Lady Anne m’a dit être certaine que je serai une excellente mère. Elle m’a dit aussi que les malaises cesseraient bientôt et que je me mettrai à avoir très grand appétit.


Le 7 février

Le docteur Firth m’a rendue visite. Il m’a dit que la Très Salubre Faculté recommandait de faire trois saignées au cours d’une grossesse pour changer les humeurs du sang. Je ne le savais pas et cela m’a grandement effrayée. J’ai toujours eu très peur des saignées. Cela fait mal et l’on se sent si affaibli après. Je ne comprends pas comment prendre du sang permet de se sentir mieux. Cela ne fait point de bien, je crois. Enfin je n’en dis rien car je n’entends rien à ces choses-là, bien sûr. Le docteur Firth va donc revenir me saigner. Il a parlé de demain. Il voulait simplement m’en parler. Il a deviné que je ne savais pas. Je repense à la conversation que j’ai eu hier avec Lady Anne : savoir peut effectivement accroître les craintes. Je vais penser à la saignée jusqu’à ce qu’elle soit faite. J’aurais presque préféré qu’il le fasse aujourd’hui. Enfin, c’est ainsi. Ce n’est de toute façon que la première fois que la surprise est là. Je viens d’en parler à James. Il m’a dit qu’il serait là auprès de moi. C’est très gentil de sa part.


Le 8 février

Le docteur Firth n’est pas venu. Il y a eu une tempête qui a empêché quiconque de sortir. C’est toujours un phénomène étonnant. En revanche, Lady Anne, son fils et Mr Mercer étaient ici. Ils sont venus me rendre visite le matin et la tempête les a empêchés de retourner chez le Lord. J’ai donc passé tout le temps de la tempête avec le petit Cutler et le temps l’a rendu particulièrement agité. Il ne tenait point en place. Il m’a fait savoir qu’il était mécontent de ne trouver aucun joujou chez moi qui eut pu le distraire, mais il a cinq ans et je suis enceinte de mon premier enfant. Lady Anne ne comprend pas pourquoi ne se tient-il pas bien lorsque je suis là. Elle était embarrassée. Il semblerait que le petit Cutler aime me jouer des tours. Je ne me l’explique pas. Je ne suis point la seule, d’ailleurs. Mon époux s’est trouvé près de nous, lui aussi. Il est rentré dès que la tempête s’est calmée et Lady Anne, son fils et Mr Mercer étaient encore là. Il s’est assis. Le petit Cutler est passé dans son dos et lui a enlevé sa perruque ! Mon époux était très mécontent. Cela lui faisait une tête toute drôle. Monsieur l’Amiral aurait eu une attaque s’il avait vu cela. Par bonheur, James a tout de suite récupéré sa perruque. Lady Anne s’est confondue en excuses.


Le 9 février

Le docteur Firth est venu ce matin. Il m’a saignée. Je ne vais pas écrire plus car mon bras me fait mal. Ce n’est point celui de la main qui écrit, mais il soutient ce Journal. Je suis restée alitée tout le jour. Il m’a dit qu’il ne m’avait pas pris trop de sang, mais cela m’a épuisée quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Cuck
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 25
Localisation : Personne ne le sait...
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Lun 19 Fév - 10:17

Il faut qu'elle repose bien son bras lol! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cuck.skyblog.com
princesse du phantommanor
Touriste
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Lun 19 Fév - 12:18

Je viens juste de lire ta fic, je n'ai qu'une chose à dire : merveilleux cheers
continue ! Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://PhantomManor.skyblog.com
Rosetta Norrington
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 38
Localisation : Dans les bras du Commodore
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Lun 19 Fév - 13:41

Youpiii, merci à vous ! cheers sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Ludivine_la_fee_clochette
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : A tortuga avec Jacl Sparrow à boire du rhum!!!^^
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Lun 19 Fév - 14:33

J'adore,bravo cheers Very Happy Laughing Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minnielastar.skyblog.com
dada
Fan DLRP Adventure
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 27
Localisation : liege belgique
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   Lun 19 Fév - 21:17

bon je viens juste de finir de lire je resume en 4 syllabes ma-gni-fi-que lol
exuse si je laisse pas beaucoup de commentaires ...... Embarassed

_________________
Big Thunder Mining Company

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dada6.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Mrs Commodore" [POTC, Norrington]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Mrs Commodore" [POTC, Norrington]
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quotidien "EL KHABAR" d'aujourd'hui
» Le triangle de Karpman dit "triangle dramatique"
» Présentation du livre "Semois sauvage" 24/9 à 19h + expo Beluxphoto à Florenville
» Coiffure "épi" pour cheveux raides
» kassel - "Résolu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DLRP Adventure :: FAN FICTIONS :: Histoires autour des attractions...-
Sauter vers: